La rénovation énergétique, élément essentiel du plan stratégique du patrimoine.
 

Le PRET, (Plan de rénovation énergétique et technique), s'incrit dans le cadre des lois Grennelle et de l'Environnement qui prévoit de réduire les consommations énergétiques des appartements les plus énergivores ( c'est à dire ceux classés en E, F et G dans les diagnostics de performance énergétique).

Un état des lieux a été réalisé dans l'ensemble du parc de 13 Habitat, 46 résidences de l'Offices ont été classées énergivores, soit 3000 logements ( sur un total de 35 000). Pour ces 46 résidences, l'objectif est désormais de réduire de 40% les consommations d'énergies. Ce qui entraînera un plus grand confort de vie dans ces appartements et un allègement des charges locatives (pouvant aller jusqu'à -50%) pour les locataires concernés.

Pour cela, plus de 80 millions d'euros vont être investis dans les dix prochaines années , avec le concours de Conseil départemental des Bouches-du-Rhône, afin de mener à bien des travaux d'isolation thermique des façades, des toitures, des combles et des sous-sols. Des travaux concernant des équipements de chauffage, de production d'eau chaude sanitaire et de ventilation pourront également être réalisés, selon les résidences et les diagnostics établis.

Le PRET à Vitrolles, quartier des Pins

Plus de 8 millions d’euros ont été investis pour mener à bien la rénovation énergétique et technique de la résidence Vitrolles Les Pins, datant du début des années 1970.

Le chantier a commencé dans le courant du premier trimestre 2016 et se poursuit jusqu’à la fin de l’année 2017.Sont concernés par cette rénovation :
 

  • L’isolation thermique. Les appartements sont traités par une isolation thermique effectuée par l’extérieur des façades grâce à la pose notamment de panneaux de laine minérale. Les volets sont remplacés par des persiennes en aluminium. L’isolation thermique concerne également les 10 toits terrasses (réfection des étanchéités) et les planchers hauts des soussols pour tous les bâtiments.
 
  • L’amélioration architecturale. Les gardecorps barreaudés sur séjour sont remplacés par des garde-corps laqués avec allèges en verre opale. Les loggias des cuisines sont fermées par des châssis en aluminium et des volets roulants. Les grilles de fermeture des loggias en rez-de-chaussée sont supprimées et remplacées par de nouveaux éléments de serrurerie. Les entrées des bâtiments sont améliorées avec la réalisation de faux-plafonds décoratifs, le remplacement du carrelage et le traitement des peintures des murs. Des mains courantes sont installées au droit des emmarchements des accès aux halls.

         

  • Le chauffage. La chaufferie est restructurée, les deux chaudières sont remplacées par des chaudières à condensation et l'ensemble du matériel est renouvelé. Dans les logements, les canalisations passant dans les salles de bain sont remplacées, les convecteurs sont enlevés et de nouveaux radiateurs à eau avec robinet thermostatiques sont installés. 
  • La ventilation mécanique contrôlée. Les caissons d'extrations, les conduits en toiture et les bouches VMC sont remplacés dans tous les logements.
  • L’électricité. Le réseau électrique est contrôlé et remis aux normes dans tous les logements et les parties communes. De nouveaux luminaires sont implantés dans les fauxplafonds des proches d’entrée. Un réseau de télévision satellitaire collectif est créé.
  • La sécurité incendie. Les châssis en toitures terrasses sont remplacés par des lanterneaux de désenfumage et d’accès en toiture.